Georges-Hébert Germain
Jacques Migneault

Livres de l'auteur


Georges-Hébert Germain


Né en 1944 aux Écureuils, aujourd'hui partie intégrante de Donnacona, dans le comté de Portneuf, Georges-Hébert Germain a fait ses études classiques à Trois-Rivières et à Montréal. Après l'obtention d'un baccalauréat ès arts (1964) et d'une licence en géographie (1969) de l'Université de Montréal, il a opté pour le journalisme, d'abord attaché à La Presse, puis à L'Actualité. Il a travaillé comme pigiste au quotidien Le Devoir et pour la majorité des magazines québécois (Nous, Châtelaine, Elle, Reader's Digest, etc.). Il a participé comme chroniqueur, critique, commentateur, scénariste et reporter à un grand nombre d'émissions de télévision à la Société Radio-Canada, à TVA et à Télé-Québec, de même qu'à l'Office national du film.

Georges-Hébert Germain a reçu plus de vingt prix de journalisme, dont le prix Judith-Jasmin, le prix Jules-Fournier, le prix Louis-Chantigny, le prix Montréal-Genève et, à deux reprises, le Grand Prix d'excellence de la Fondation nationale des prix du magazine canadien.

Outre sa présence dans la presse écrite, Georges-Hébert Germain a signé de nombreux scénarios et les textes de plusieurs productions cinématographiques tournées en français et en anglais : en 1993, Sur le dos de la Grande-Baleine, un documentaire tourné au Brésil et au Québec sur les grands barrages (Office national du film) ; en 2001, Lumière du Nord, un film Imax sur les troupeaux de caribous du Québec (Productions SDA) ; en 2003, Le Temps d'un envol, un documentaire sur le Cirque du Soleil diffusé par Bravo aux États-Unis et par les réseaux français et anglais de la Société Radio-Canada ; en 2004, le making-of du film Monica la Mitraille réalisé par Pierre Houde, tiré de son propre roman Souvenirs de Monica ; en 2008, Les Glorieux, un hommage au club de hockey les Canadiens de Montréal pour l'OSM, sous la direction de Kent Nagano, présenté à la Place des Arts et, en 2009, au Centre Bell.

Georges-Hébert Germain a de plus signé de 1999 à 2002 une série de portraits de grandes personnalités pour le Canal D (Productions Carrefour et Orbi XXI Productions), animé et assuré la narration de la série Destination Nor'Ouest I et II, diffusée à TVA et à TFO (Productions Rivard), collaboré à la recherche et assuré l'animation, les entrevues et la narration de la série La Ruée vers l'or, diffusée à TFO en 2010 et à TVA en 2012 (Productions Rivard et Slalom Productions).

En littérature, Georges-Hébert Germain est l'auteur de dix-neuf livres, certains publiés à l'étranger, parmi lesquels Inuit : les peuples du froid (1995) et Les Coureurs des bois : la saga des Indiens blancs (2003). L'œuvre de l'écrivain comprend en outre des romans jeunesse, Un minou fait comme un rat (1982) et Croque-notes (1984) ; un essai, De Laval à Bangkok (1987) ; des monographies richement illustrées, Un moulin pas banal (1991), Québec-Québec (1992), Le Génie québécois : histoire d'une conquête (1996), Un musée dans la ville (2007) ; des romans, Le Château (2001), La fureur et l'enchantement
 (2010) et des biographies de Guy Lafleur (1990), Christophe Colomb (1991), Monica la Mitraille (1997), Céline Dion (1997), Thérèse Dion (2006), Marc Favreau, dit Sol (2007), René Angélil (2009) et Robert Bourassa (2012).

Dans son ensemble, l'œuvre de Georges-Hébert Germain constitue une sorte d'inventaire des grands archétypes québécois.