Johanne Seymour
Michel Paquet

Livres de l'auteure


Johanne Seymour


Johanne Seymour est comédienne, scénariste (Santa Maria, Diva, Séquelles), metteure en scène (Merci beaucoup?!, Jacques et Normand sans protection, Des vrais hommes) réalisatrice (Emma, Cent titres, La Dernière Pomme) et romancière.

Le Cri du cerf, son premier roman, est publié en 2005 et Kate McDougall, sa détective fétiche, conquit aussitôt les lecteurs. Eaux fortes, paru en 2012 chez Libre Expression (coll. Expression Noire), est le cinquième et dernier volet des enquêtes McDougall. Les romans de cette série ont été, tour à tour, finalistes au Prix de la relève Archambault, au Grand Prix Archambault, au prix Saint-Pacôme ainsi qu'au prix Arthur Ellis.

Séquelles, la minisérie télévisée que l'auteure a scénarisée et adaptée de son roman Le Cri du cerf, a été diffusée sur les ondes de Séries au printemps 2016 et a enregistré des cotes d'écoute jamais égalées pour les productions maison de cette chaîne spécialisée.

Outre la série des enquêtes McDougall, Johanne Seymour a écrit Wildwood, un roman d'apprentissage sur fond noir remarqué par la critique, ainsi que Rinzen et l'homme perdu, finaliste au prix Arthur Ellis 2017 du meilleur roman policier de langue française. De Rinzen et l'homme perdu, on a dit : «?Il y a chez les protagonistes, autant que dans la narration, une si grande richesse de couleurs, qu'il permet d'entrevoir que cette nouvelle série marquera la littérature d'ici.?» (D. Marois, Huffington Post)

Rinzen, la beauté intérieure, le deuxième opus de la série Gyatso, paru à l'automne 2018, a été finaliste au prix Arthur Ellis 2019 du meilleur roman policier de langue française ainsi qu'au prix Saint-Pacôme 2019 du meilleur roman policier. «?Une double enquête qui nous secoue aussi bien par la terrifiante menace d'un trafic originaire de la sinistre ville de Ciudad Juarez que par les inquiétantes questions que génère l'attitude inexplicable d'un homme brisé. Entre l'intime et l'international, une ambiance très sombre qui réjouira les amateurs de polars. Ils retrouveront avec grand plaisir Rinzen, sa sagesse (et celle de sa mère Opame), sa perspicacité et son empathie.?» (Chrystine Brouillet, Salut Bonjour Weekend)

Johanne Seymour est également la fondatrice du festival international de littérature policière Les Printemps meurtriers de Knowlton (2012-2016).

Elle travaille présentement sur Danse-moi, une adaptation télévisuelle inspirée des personnages de la série Rinzen Gyatso.

Le Goût de l'élégance est son neuvième roman.

www.johanneseymour.com

Prix et distinctions

  • Finaliste du prix de Saint-Pacôme du meilleur roman policier pour Vanités
  • Nomination Best french crime novel, Arthur Ellis Award, pour Le cercle des pénitents
  • Nomination au Grand Prix littéraire Archambault pour Le cri du cerf
  • Nomination au Grand Prix de la relève littéraire Archambault
  • Finaliste du prix de Saint-Pacôme du meilleur roman policier

Suivre l'auteur